Connect with us

Actualités

COVID-19: Comment Roody Roodboy a pu rentrer en Haïti ?

Published

on

Malgré la décision expresse du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales interdisant tous les vols en provenance de la France, La Chine, l’Italie et le Corée du Sud, en vue d’éviter toute importation du COVID-19 dans le pays, l’artiste haïtien Roody Roodboy qui s’est trouvé à Paris la semaine dernière, a pu fouler le sol haïtien.

Et comme l’avaient prédit quelques fans et followers de l’artiste qui qualifiaient son voyage à Paris d’imprudent, Roody Roodboy est revenu de la France tout infecté du coronavirus. Alors que plusieurs followers et fans (Twitter) de l’artiste l’avaient demandé de rester en France pour ne pas importer le virus en Haïti.

Malgré la fermeture des frontières, l’interdiction des vols, en tout cas d’après ce qu’a dit le gouvernement, Roody Roodboy trouve un moyen de rentrer en Haïti. Et maintenant, Haïti compte officiellement deux cas confirmés d’après la déclaration du président Jovenel Moïse.

Comment a-t-il pu atterrir en Haïti? Par quel moyen ? Par où ? Y avait-il pas un laboratoire de dépistage à l’aéroport Toussaint Louverture ?

En tout cas Roody Roodboy est bel et bien dans le pays, et il compte parmi les deux cas de coronavirus confirmés.

L’État ne respecte même pas ses propres décisions, peut-on dire. Si bien que les réseaux sociaux s’enflamment depuis hier soir à propos de la photo du point de presse du gouvernement rassemblant plus de dix personnes, alors que le gouvernement interdit tout rassemblement de plus de dix personnes sur tout le territoire haïtien afin d’éviter la propagation du coronavirus.

Comment le gouvernement arriverait-il à protéger la population si ce gouvernement ne respecte pas ses propres décisions, ou s’il n’est pas capable de faire respecter ses décisions ?

Suite à l’annonce du président, la panique règne. Des personnes soutiennent qu’il a d’autres cas que le gouvernement ne sait pas, ou cache pour ne pas affoler la population. À juste titre des dérapages ont eu lieu sous prétexte que des personnes étaient placés en quarantaine à l’hôtel Monte Cristo (Croix-des-Bouquets) parce qu’elles auraient été infectées du coronavirus.

Le professeur Nelson Bellamy a failli perdre sa vie parce qu’il présentait des signes qui ressembleraient à ceux du COVID-19.

“La zone metropolitaine devrait être mise an quarantaine car Roody Roodboy était accompagné de son promoteur et plusieurs de ses amis”, précise un responsable de la santé publique à la rédaction de JeuneHaiti.

Où sont sa servante, sa femme et son chauffeur, se questionne-t-il. Ces personnes devraient être déjà en quarantaine.

Nous devons nous préparer au pire dans les jours à venir, a-t-il dit, soulignant qu’il faut attendre 14 jours pour savoir l’étendue des dégâts. “D’ici deux semaines, nous dépasserons une centaine de cas, estime le responsable.

Le Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) a été alerté, le 19 mars 2020, sur un autre cas suspect de Coronavirus, dans le département de l’Artiblnite. Des responsables du MSPP ont procédé à des prélèvements afin de réaliser le test de dépistage sur le patient qui serait, selon des informations disponibles, un ressortissant étranger qui est rentré au pays le 10 mars dernier. Il dirige un orphelinat situé dans ledit département.

Le chanteur populaire Roody Roodboy est actuellement en isolement ainsi que sa famille, suivant le protocole de prise en charge des autorités sanitaires.

L’autre cas de coronavirus en Haïti est un belge de 63 ans.

Licencié en Communication sociale et étudiant finissant , en anthropo-sociologie Journaliste, Rédacteur en chef JeuneHaïti

Actualités

“Priye pou Grégory ! Femen sekey la ! Kite’l ale”

Published

on

C’est pour la première fois dans l’histoire de notre pays qu’un étudiant est exécuté à l’enceinte d’une faculté alors qu’il réclamait son droit au travail et à la vie. On profane un haut-lieu du savoir. Le pouvoir devient de plus en plus irresponsable, comme le sont ses supporteurs inconscients. On veut purement et simplement anéantir l’autorité du savoir.

Les intellectuels de notre nation digne de leur nom ne doivent pas abandonner les jeunes comme des capitaines qui fuient leurs soldats blessés sur le champ de bataille. La solidarité s’impose.

Grégory est tombé sous les balles assassines d’un agent de l’ordre, chargé de protéger les vies. La vie n’est plus sacrée, même pour ceux qui ont reçu la mission de la faire respecter.

Baignant dans son sang pendant plus de cinq heures sur la cour de l’École normale supérieure, aucun employé du Centre ambulancier national n’est venu à son secours. Aucun soin ne lui a été prodigué. Abandonné comme un chien sans maître, il a fini par rendre l’âme sous les yeux impuissants de ses camarades atterrés. Quel triste sort que celui réservé à la jeunesse d’un pays ! Quelle horrible tragédie humaine que celle de la disparition de ce jeune universitaire, cette semence de l’espoir. Il est parti avec toute l’envie de vivre, après avoir courageusement refusé les malheurs qui lui ont été imposés.

Cette scène d’horreur est celle de la décadence d’une société déchue, sans humanité. L’horreur des jours va se succéder avec son cortège de morts.

Si rien n’est fait dans l’immédiat pour stopper cette machine infernale, d’autres étudiants et professeurs connaîtront le même sort tragique. Il ne fait aucun doute que pour lui et pour tous ceux qui ont été froidement exécutés, l’enquête va se poursuivre et plus rien. Dans une société d’arbitraire et d’impunité, l’État de droit ne peut exister. Aussi devient-il contradictoire d’exiger que la justice soit rendue. Trop de morts, trop de personnes assassinées sans pouvoir espérer qu’un jour justice soit rendue à leurs familles.

Cessez de pleurer quand il n’ y a plus de larmes à verser ! Protestez ! Crachez votre sainte colère ! Dressez la liste des victimes et postez-la à l’adresse des génocidaires et des assassins en attendant que l’État de droit revienne ! Portez le deuil jusqu’à la victoire finale !

“Kite l ale” ne veut pas dire qu’on accepte ce tragique événement avec docilité. “Laissez-le partir” est, pour nous, une façon d’affermir notre espérance dans la rédemption prochaine de notre petite patrie qui doit donner à chacun de nous et à moi-même, une raison de croire, d’espérer. Retrouvons le souffle de nos ancêtres et celui de tous les martyrs !

“Prye pou Grégory, Kite l ale!”. Ramassons le drapeau !

Continue Reading

Actualités

Le Premier ministre Joseph Jouthe s’excuse auprès de la Cour des Comptes

Published

on

En visite à la Cour des Comptes ce vendredi matin, sous la demande du président Jovenel Moise, le Premier ministre Joseph Jouthe présente les excuses du gouvernement aux membres de la Cour.  

« Au nom du gouvernement, nous présentons nos excuses aux membres de la Cour », a dit le chef de la primature. « C’étaient deux mots de trop », estime Joseph Jouthe, en présence du ministre des TPTC. Lors d’un « dialogue communautaire », initiative de la présidence, le Ministre des Travaux publics, Transports et Communications, Nader Joiséus, eut traité les conseillers de la Cour d’incompétents et de sauvages.

« Excuse acceptée », a répondu le président de la Cour, Rogavil Boiguéné, tout en faisant savoir que les mots du ministre des TPTC ont eu l’effet des coups de massue, de tremblement de terre. « Le ministre a choisi de ne pas dire la vérité », a regretté Boisguéné.

«  Je suis un serviteur de la République. La Cour est une institution indépendante et équilibrée », a indiqué M. Boiguéné, avant de procéder à une séance de travail à huis clos avec le Premier ministre, le ministre Joiséus et la ministre de la Santé publique, Marie Greta Roy Clément.

Le président exigeait la tenue de cette rencontre pour revoir le décret portant création à la Cour. La Cour constituerait une menace pour les projets de l’exécutif (la présidence en particulier), a affirmé Jovenel Moise, qui se sent très mécontent et remonté eu égard aux avis défavorables accordés à ses projets par la Cour.

Source Le Nouvelliste

Continue Reading

Actualités

Assassinat de Me Monferrier Dorval: Oups, quel gâchis, a twitté Rénald Lubérice

Published

on

Dans la nuit du vendredi 28 août 2020, le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince a été lâchement abattu par des individus non identifiés.

Un meurtre qui a soulevé l’indignation, la colère, et la tristesse de plus d’uns. Le pays perd un grand homme, dit-on.

Toutefois, si l’assassinat du bâtonnier fait pleurer de nombreuses personnes, cette situation dramatique semble ne pas ébranler le secrétaire général du conseil des ministres, Rénald Lubérice, dans le sens d’une tristesse éprouvée.

Oups! Quel gâchis ! a twitté monsieur Lubérice en rapport à l’assassinat du professeur Dorval.

Parmi les nombreuses interprétations qui pourraient y avoir sur ce tweet, une retient vraiment l’attention.

Le tweet de monsieur Lubérice laisse présager qu’il savait que le bâtonnier allait recevoir la visite de certains voyous, mais ignore en toute innocence que ces derniers allaient l’assassiner. Comme s’il s’agissait d’une maladresse. D’où l’exclamation de surprise : Oups!

Peut-être que les voyous avaient seulement la mission de faire peur au bâtonnier, pour reprendre le mot gâchis employé par Lubérice. Mais arrivés sur les lieux, les choses ont dégénéré et ont abouti au meurtre.

En tout cas, le tweet du secrétaire général du conseil des ministres ressemble à un semi-aveu indiquent des personnes. D’autres commentant le tweet du secrétaire parlent d’un aveu, et soutiennent qu’il devrait répondre les questions de la justice sur cet acte odieux. Certains qualifient Lubérice de répugnant.

Mais il n’y a pas que Rénald Lubérice au sein du pouvoir qui parodie l’assassinat du bâtonnier. L’inhumanité habite le pouvoir en place qui ne fait que banaliser la vie humaine.

Dans sa costume de ridicule, le président Jovenel MOÏSE a demandé trois jours de deuil national, et en même temps exigé que les stations de radio jouent des musiques de circonstances. Comme si cela allait résoudre le problème de l’insécurité. Au lieu de prendre des mesures pour pallier à cette insécurité généralisée, Jovenel Moïse se contente de repousser les limites de l’irresponsabilité, de l’incompétence et de l’indécence.

“Je ne m’appartiens plus. J’appartiens au pays. Je fais le sacrifice de ma vie pour servir le pays. J’aime ce pays”, dit Me Monferrier Dorval en interview avec le journaliste Robenson Geffrard sur les ondes de la radio Magik9, vendredi matin avant son assassinat. Propos rapportés par le journaliste sur son compte Twitter.

Espérant que ses sacrifices apportent ses fruits. Comme l’a si bien dit F.B “l’on ne voit pas toujours la fin du combat que l’on mène, n’empêche qu’il prendra fin”.

Continue Reading

Les plus visionnés

  • Michelet Nestor : L’appel au dialogue du président devrait tabler sur sa démission (58,354)
    Jovenel Moïse aurait dû annoncer sa démission dans son adresse à la nation, et l'appel au dialogue du président aurait eu pour tâche de préparer le gouvernement de transition, pense Nestor Michelet, spécialiste en Droit international des affaires. Une telle démarche calmerait, selon lui, toute cette colère populaire qui ne fait que paralyser le pays. […]
  • De Leslie François Manigat à Père Éternel Loto, un travers politique pour le RDNP (15,853)
    De l'intellectualisme à l'amateurisme politique. Un travers pour le Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes (RDNP) qui faisait office d'un parti politique priorisant la connaissance et qui comprenait la politique comme une science et une pratique sociale capable de garder le sens authentique de l'humanité de l'être humain. Qui n'avait pas envie d'écouter Leslie François Manigat, […]
  • OPINION PUBLIQUE: Les grenadiers passent de Héros à zéros (13,994)
    Après la dernière édition de la Concacaf (Gold Cup), ou la sélection Haïtienne de football a gagné la 3e place, trois Grenadiers sur cinq, de ceux qui sont revenus du championnat, ont été reçus par le président Jovenel Moïse, au Palais National le 9 juillet 2019. Depuis, l’opinion publique ne cesse de dénoncer cette rencontre, […]
  • L’augmentation exorbitante des frais de Moncash par la Digicel (10,427)
    Malgré les taux de l'inflation et du chômage sont à leur plus haut niveau, la Digicel juge nécessaire et opportun d'augmenter les frais du service Moncash. Pour les retraits, les frais augmentent de 1 jusqu'à 83 gourdes. Et de 0,5 à 20 gourdes pour les transferts effectués de votre téléphone à une personne. Pour justifier […]
  • Roody Roodboy, agressé sur les réseaux sociaux, est prié de rester en France pour ne pas importer le coronavirus en Haïti (10,215)
    Par rapport au coronavirus qui ravage des pays en Europe, les États-Unis demandent de stopper tout vol en direction de ce continent. La peur provoquée par ce virus pousse certains haïtiens à agresser sur Twitter l’artiste Roody Roodboy qui s’est rendu à Paris cette semaine, malgré l’alerte rouge qui pèse sur la France. Des followers […]
October 2020
M T W T F S S
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Categories

LES PLUS LUS