Connect with us

Actualités

Haïti-Covid-19 : La réouverture des usines textiles, une nécessité et un danger

Published

on

Le chef du gouvernement haïtien, Joseph Jouthe a annoncé dans une conférence de presse mercredi 15 avril 2020, la réouverture des usines textiles.

Le premier ministre a fait savoir qu’une méthode de rotation du personnel va être adoptée pour permettre aux ouvriers de travailler par période de 15 jours.

Cette réouverture vise non seulement à fabriquer des masques pour pouvoir distribuer à la population, sachant que le masque est un matériel important pour empêcher la contamination et/ou la propagation de la pandémie Covid-19. Elle se fait également pour pallier au manque de capacité financière de l’État à répondre aux besoins de la population. Des ouvriers commençaient déjà à perdre leur travail. Pour éviter le pire, le gouvernement a annoncé la réouverture desdites usines.

Toutefois, la réouverture se fait dans les mêmes conditions qu’auparavant. Aucune disposition n’a été prise pour changer les modalités du transport en commun où les personnes se concentrent et ne respectant pas la distance physique. Transport que vont utiliser les ouvriers pour se rendre au travail.

En ce sens des photos des ouvriers massés devant les portes des usines à la SONAPI ont devenu virales sur les réseaux sociaux; juste pour dénoncer l’irresponsabilité des propriétaires d’usines ainsi que l’État haïtien.

Autrement dit, si la réouverture des usines textiles s’avère une nécessité pour aider les ouvriers à faire face aux exigences quotidiennes, et à l’État d’avoir plus de masques pour distribuer à la population, elle expose les ouvriers à la propagation du virus.

La distanciation n’est pas respectée. Le port des masques n’est toujours pas obligatoire comme le faisait croire le président Jovenel Moïse. Selon le président, le port des masques devrait être obligatoire depuis mercredi 15 avril. En même temps, le Premier ministre a annoncé un retard dans le commande des masques en Chine. Et même les usines en Haïti n’arrivent pas à fournir les quantités à temps.

Dans une interview accordée à la Radio Magic 9 ce jeudi 16 avril, le président de l’Association des Industries d’Haïti (ADIH), Georges Sassine, a annoncé des mesures favorisant le respect de la distanciation à l’intérieur des usines afin d’éviter la contamination ou la propagation du nouveau coronavirus.

De l’autre côté, le syndicaliste Télémarque Pierre dénonçant les mauvaises conditions de travail des ouvriers craigne que la situation soit devenue pire. Il exhorte les autorités à prendre leur responsabilité pour protéger la population, surtout les ouvriers, contre le COVID-19. Il demande à l’État de mettre les bus dignité qui transportaient les élèves à la disposition des ouvriers en cette période de fermeture des écoles.

Frantz Duval, le rédacteur en chef de Le Nouvelliste, rapporte dans son éditorial d’aujourd’hui, que la réouverture se fait exactement dans les mêmes conditions que la décision de fermer les usines le 19 mars dernier.

Il précise qu’aucune planification n’a été faite avec les chefs d’usine pour la fermeture. La réouverture est aussi surprenante que la fermeture, dit-il.

“À la différence que lors de la première annonce présidentielle, les propriétaires des usines et les syndicats n’avaient pas été informés ni consultés. Cette fois, c’est justement sous la pression des propriétaires des usines qui avaient des commandes en cours, mais aussi sous la pression des ouvriers qui avaient perdu leur travail du jour au lendemain dans un pays sans assurance chômage, que le gouvernement a décidé que les usines reprenaient leur activité. À partir de lundi, les usines recommenceront à produire”, fait savoir Frantz Duval dans les colonnes de RFI.

Cette reprise, prévue lundi 20 avril 2020, est indispensable pour 600 000 ouvriers du secteur, pour combattre ou disons apaiser le chômage dans le pays.

En ce qui a trait à la pandémie Covid-19, Haïti compte 41 cas confirmés, pour 3 décès enregistrés, selon le dernier rapport du MSPP publié le 15 avril.

Prince Odson

Actualités

Un Mbappé brillantissime éclipse le Barça et tue tout espoir de remontada

Published

on

L’on n’est pas besoin d’être fan du ballon rond pour entendre parler de ce duel opposant le PSG et le Barça. Ces deux clubs qui ont l’habitude de s’affronter en Ligue des champions. Et l’histoire retiendra que le Barca a été très souvent sorti vainqueur de ce duel qui fait toujours le bonheur des spectateurs de ce sport magnifique.  

Cette année, la roue tourne. Le PSG a beau été secoué mais se qualifie pour le quart de finale de la Ligue des champions ce mercredi 10 mars 2021 avec un nul (1-1) au Parc des princes. 

Et c’est grâce à un grand et brillantissime Kylian Mbappé que PSG doit cette qualification en marquant à lui seul 4 buts pour l’ensemble des deux matchs. Un bouffé d’oxygène pour les parisiens qui attendaient impatiemment ce moment. Surtout après leur grande défaite historique face aux Blaugranas le 8 mars 2017, (6-1) au Camp Nou, après s’être imposé (4-0) à l’aller.

Les fans du Barca croyaient que l’histoire allait se répéter comme on aime dire : les mêmes faits produisent les effets. Mais ils oublient qu’ils n’ont plus Neymar, l’homme de la grande remontada du 8 mars 2017. Ane a farin nan pa vin nan menm sak.

Les parisiens croquent à pleines dents le Barça de la même manière que l’on  mord dans une framboise au beau printemps avec ses 5 buts contre 2 sur l’ensemble des deux matchs de la huitième de finale. 

Assurant le leadership en l’absence de la star brésilienne, Neymar Junior, Mbappé a été énormissime devant un Barça pas au meilleur de sa forme, malgré les efforts de Léo Messi, au match retour, jouant aux cotés des joueurs sans grande motivation.  

Mbappé tue tout espoir de remontada pour les Blaugranas, et sort ses griffes pour bouffer tout cru les poulains de Ronald Koeman.

En course pour le C1 le PSG et le Barça, cette fois sous ses caprices, Fortuna la déesse du hasard a dû enfin remettre pour une fois le Barça à Morphée,  le Dieu du sommeil.

Si tant est que le Barça soit grisé par l’ivresse du score aller , il est maintenant cuit par la chaleur de Mbappé et brûlé  par le soleil de Navas qui a stoppé de fort belle manière un penalty de Messi, envoyant un signal fort aux catalans leur disant qu’ils allaient être éliminés.

Le Barça se laisse emporter par le PSG comme un voilier se laisse emporter par le vent.

Le jeune français a permis au PSG de devenir le premier club français à s’imposer sur la pelouse du Camp Nou en Ligue des Champions depuis 1984.

Si le match aller était comme de l’eau à boire pour le PSG de Mbappé, le match retour était toute autre chose. Les protégés de Pochetino étaient moins performants. Aussi l’équipe était-elle très prenable. Mais le sauveur dieu Mbappé était encore là pour tuer tout espoir d’une nouvelle  remontada des espagnols.

Jero Marie Scolastique PIERRE

Continue Reading

Actualités

Un projet de coup d’État ayant à sa tête Marie Louise Gauthier avorté

Published

on

Des membres haut-gradés de la Police nationale et de la Cour de Cassation ont élaboré, sous les ordres des autorités du Département d’État américain, un projet de coup d’État pour forcer Jovenel Moise à quitter le Palais national le 7 février 2021 sous l’égide de l’article 134-2 de la Constitution.

L’idée était de procéder à une arrestation déguisée de Jovenel Moise par les services de sécurité du Palais national. Une arrestation qui conduirait Jovenel Moise à l’habitation Petit Bois, plus bas de l’ambassade américaine.

Selon des informations recueillies auprès des sources fiables, le mandat émis par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire s’acheminerait à l’ambassade américaine pour approbation avant d’arriver aux mains du chef de la sécurité du Palais national, Dimitri Herard. Ce dernier, via des audios sur WhatsApp indiquant une conversation avec Marie Louise Gauthier, confirmait avoir été contacté par des autorités du Département d’État sur le projet de coup d’État.
Après l’arrestation de Jovenel Moise jusqu’à le forcer à quitter le pays, les complotistes procéderaient lundi 8 février à l’installation du pouvoir de transition. Toutefois, ce projet se réaliserait si Jovenel Moise restait au Palais jusqu’au matin du 7 février 2021.

Au courant de ce projet, le pouvoir en place a procédé ce dimanche 7 février 2021, aux environs de deux du matin, à l’arrestation de l’inspectrice Marie Louise Gauthier, le juge de la Cour de Cassation Yvickel Dieujuste Dabrésil et plusieurs autres personnes pour complot contre la sureté de l’État.

Il faut rappeler que ce bras de fer entre le pouvoir et l’opposition sur la fin du mandat du président Moise a engendré ce 7 février un pays en ébullition. Plusieurs personnes gagnent les rues dans plusieurs villes du pays pour manifester contre le pouvoir. Des routes bloquées. Des tirs résonnent partout dans le centre-ville de Port-au-Prince.

Pendant que le pays est au bord de l’explosion, Jovenel Moise se rend à Jacmel pour le carnaval. Jovenel Moise dans un tweet annonce qu’il s’adressera ce dimanche à la nation pour présenter au peuple ayitien le bilan de ses quatre ans au pouvoir. Parallèlement, le président du tiers du Senat Joseph Lambert soutient qu’il va également s’adresser à la nation ce dimanche. Par ailleurs, l’opposition crie haut et fort la fin du mandat de Jovenel Moise ce dimanche 7 février.

Continue Reading

Actualités

Le propriétaire du Supermarché « Sen Yo La » Jacques Pierre Matilus tué à Delmas 40b.

Published

on

By

Des hommes non identifiés et lourdement armés ont abattu, le propriétaire du mini market « Sen Yo La » à 40 B. Selon les témoins les hommes armés ont ordonné à l’homme d’affaires de monter à bord de leur véhicule aux fins de kidnapping, ce qu’il a refusé de faire.

Refusant de monté à bord d’un Nissan Patrol d’immatriculation Service de l’Etat, les hommes lourdement armés l’ont assassiné de plusieurs balles devant son mini market à Delmas 40B.

Signalons que, la victime a été un cadre au niveau du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes, et serait un potentiel candidat à la députation de l’Estère, sa ville natale. En réponse à cet acte jugé barbare les riverains ont entamé un mouvement de protestation dans la zone.

Continue Reading

LES PLUS LUS