Connect with us

Justice-Faits Divers

Jovenel Moïse utilise le dialogue pour gagner du temps afin d’éviter de démissionner

Published

on

Après chaque mouvement de revendication susceptible de capoter son pouvoir, Jovenel Moïse invite à dialoguer pour résoudre les problèmes du pays. Le dialogue est entendu comme un palliatif pour guérir la maladie, le soif du pouvoir de Jovenel Moïse.

À chaque fois que la démission s’offre à lui comme seule alternative à la crise, le président appelle au dialogue et rend tout le monde responsable des maux de la République, tout en invoquant paradoxalement son incapacité et son dévouement à prendre des mesures susceptibles de soulager la misère des couches défavorisées.

Dans son adresse à la nation de ce mercredi 25 septembre 2019, Jovenel Moïse évoque la nécessité de mettre en place un gouvernement d’union nationale; seul, selon ses dires, capable de résoudre les problèmes du pays. Une adresse qui se fait à 2 heures du matin, au moment où la majorité de la population était entrain de dormir. L’heure en dit long.

Après sept mois d’impasse pour installer un gouvernement, et après plusieurs manifestations exigeant son départ, Jovenel Moïse s’accroche à son pouvoir. Pour y parvenir, il utilise l’appel au dialogue pour gagner du temps.

« Je tends ma main à toutes les forces vives de la nation afin de former ensemble un gouvernement d’union nationale, capable d’adresser les problèmes urgents du pays comme les élections, la Constitution, la reddition de comptes sur l’utilisation de l’argent de l’Etat, réforme identitaire, réforme dans l’énergie », soutient Jovenel Moïse.

Ce gouvernement reflèterait les aspirations de toute les “forces vives” de la nation. Et selon le président, qui refuse une fois de plus de démissionner comme l’exige la majorité de la population, ce gouvernement n’est possible qu’à partir d’un dialogue serein et sincère entre les Haïtiens. Pendant qu’il ne cesse de mentir à longueur de journée eu égard à ses promesses non honorées.

Depuis son arrivée au pouvoir, le président prône le dialogue qui, jusqu’à date, peine à se réaliser. Il a même créé plusieurs commissions afin de rallier tous les secteurs de la vie nationale autour d’une table pour adresser les problèmes du pays.

Cet appel au dialogue paraît comme un outil qu’utilise Jovenel Moïse pour refuser de démissionner. On a droit à son numéro d’homme consensuel à chaque revendication susceptible de capoter son pouvoir.
Cet appel se fait toujours pour calmer la colère et la rage des citoyens et citoyennes qui cassent et brisent lors des manifestations. Conscient qu’il ne peut en aucun cas réaliser ce dialogue à cause des affronts, des clivages et des divergences entre les parties prenantes, Jovenel Moïse demande une “trêve historique”, pour la reprise des activités dans le pays, paralysé depuis plus d’une semaine.

“Toutes les dispositions seront prises pour la reprise des activités dans le pays”, a-t-il affirmé.

Il en profite pour réitérer ses promesses. Il a promis de remédier aux désordres au sein de l’administration publique.

Il gagne du temps en appelant à la concertation de tous. Pendant qu’il n’est pas prêt à discuter sur la corruption, l’un des points fondamentaux de la revendication populaire. D’ailleurs, il aborde vaguement la reddition de comptes sur l’utilisation de l’argent d’État.

« Si la violence et les casses pouvaient construire Haïti ! Si ôte-toi que je m’y mette pouvait construire Haïti ! Si empêcher les enfants d’aller à l’école pouvait construire Haïti…on l’aurait déjà fait depuis ces 30 dernières années », a déclaré le chef de l’État dans son adresse à la nation, proposant aux acteurs de rechercher maintenant « des accords sur nos désaccords, une entente sur nos mésententes».

Des petrochallengers ont bien souligné à ce propos qu’il n’y aucun moyen de discuter avec une personne impliquée dans la corruption. Et que la personne devrait se rendre par devant la justice pour s’expliquer.

Dans son adresse à la nation, le chef de l’État soutient qu’on devrait avoir “le courage de nous unir, le courage d’outrepasser nos adversités”, pendant qu’il est incapable d’entendre les cris des citoyens et citoyennes réclamant sa démission.

Évoquant le désespoir des couches défavorisées, et les mesures nécessaires à prendre pour changer les conditions de vie des gens, l’adresse à la nation s’enlise dans un aspect prophétique soulignant qu’. Comme si le pays restera débout et vivant même si on ne fait rien, même si on vole les ressources de l’État, même si on pratique la corruption.

Le dialogue est entendu comme seule porte de sortie à la crise qui sévit dans le pays. “Une meilleure Haïti n’est possible qu’à partir d’un dialogue entre les Haïtiens”, a-t-il soutenu le 18 mai 2019, lors de la commémoration du 216e anniversaire du bicolore haïtien.

Après le phénomène “peyi lòk” en février 2019, le président faisait le même appel, ignoré par de nombreux secteurs. Pourquoi fait-il toujours appel au dialogue au moment où son pouvoir est au bord de l’abîme ?

Cela laisse entendre qu’il n’y a que les manifestations qui puissent réveiller la conscience du président concernant les problèmes du pays.

Si tant est que le dialogue soit essentiel à tout exercice politique, l’appel au dialogue de Jovenel Moïse consiste à masquer les véritables revendications de la population. Si bien que dans ses communications de crise, Jovenel Moïse veut simplement calmer la colère populaire en usant de fausses promesses.

Actualités

Le journaliste Louko Désir a reçu plusieurs balles à Savien

Published

on

À moins d’une semaine de son arrestation par le Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Jacques Lafontant, le présentateur vedette de l’émission “Matin débat” de la Radio Éclair, Lucner Désir dit Louko, a reçu plusieurs plusieurs balles dans la nuit du 8 au 9 avril 2020.

Le journaliste a subi cette attaque dans la localité Savien, en sortant de l’Artibonite. Cette localité de la commune de Petite Rivière de l’Artibonite (Savien) est réputée d’être un repère des groupes armés ces derniers temps.

Louko Désir est actuellement à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, selon ce que rapportent des médias de la capitale.

Continue Reading

Actualités

Haïti pays laïque, Jouthe Joseph invite tout le monde à prier

Published

on

Participant au journal Premye Okazyon de la Radio Caraïbes FM, ce lundi 6 avril 2020, le Premier Ministre Jouthe Joseph invite la population à prier pour le pays en ce temps de COVID-19.

Le Chef du gouvernement se dit en quelque sorte soulager de voir qu’il y a uniquement 21 cas confirmés de coronavirus, malgré les nombreux problèmes sanitaires du pays.

Dans cet échange, le locataire de la Primature avance que Haïti est un pays laïque et invite tout le monde à prier leur dieu, pour la sortir de ce bourbier, pourrait-on ajouter.

“Moi je prie tout le temps, et je demande à tous les ministres de mon gouvernement de faire pareil”, soutient le Premier Ministre.

Quel sens prend le mot laïcité chez le PM?

En tout cas, le Premier Ministre semble réduire la laïcité au seul principe de la liberté des cultes. Et il occulte du même coup que l’un des principes fondamentaux de la laïcité est la séparation des institutions publiques des organisations religieuses.

Qu’est-ce qui fait que Haïti soit un pays laïque ? Sachant que les religions jouent un rôle politique central dans les affaires publiques. D’ailleurs, le pouvoir au sein duquel Jouthe Joseph dirige le gouvernement faisait toujours appel à l’organisation Religion pour la Paix pour faire la médiation dans le dialogue interhaïtien qui, jusqu’à date, n’est pas encore effectif.

J’attends un miracle de dieu, affirme le premier ministre concernant la réticence des personnes à accepter l’existence du nouveau coronavirus dans le pays.

Il faut surligner que des gens qui se font appeler pasteurs s’amusent à exploiter l’innocence, la méconnaissance et même l’ignorance de la population en de pareilles circonstances. Certains d’entre eux affirment même qu’ils peuvent traiter une personne contaminée de COVID-19.

Continue Reading

Justice-Faits Divers

La maison d’une personne infectée de COVID-19 attaquée à La Vallée de Jacmel

Published

on

Des habitants de La Vallée de Jacmel ont attaqué, ce dimanche 5 avril 2020, la maison d’une personne testée positive de COVID-19.

La personne revenait des États-Unis, pour assister aux funérailles de sa mère.

Après que les résultats de son test se sont révélés positifs, des individus, plongés dans la peur, la panique et furieux, ont attaqué sa maison, par le fait que de nombreux d’entre eux étaient en contact avec lui (la personne contaminée) au cours de son séjour.

Le magistrat de la ville lance un SOS au pouvoir central pour prendre en charge l’individu afin de sécuriser sa vie, et lui donner les soins que nécessite son cas.

L’édile a aussi exhorté les autorités du Ministère de la Santé publique à mettre en quarantaine toute la zone, selon ce que rapporte le journal Haïti Info Toutan.

Ce même dimanche, Haïti enregistre son premier décès de COVID-19. La victime faisait partie des 21 cas confirmés de Coronavirus dans le pays, fait savoir le MSPP, qui invite la population à respecter les principes hygiéniques ainsi que les consignes des autorités pour ne pas être infectée ou propagée le virus.

Il est utile de mentionner cette phrase de Me Michelet Nestor: “Tuer une personne parce qu’elle est infectée du virus, ne résoudra pas le problème sanitaire du pays”.

Continue Reading

Les plus visionnés

  • Michelet Nestor : L’appel au dialogue du président devrait tabler sur sa démission (57,189)
    Jovenel Moïse aurait dû annoncer sa démission dans son adresse à la nation, et l'appel au dialogue du président aurait eu pour tâche de préparer le gouvernement de transition, pense Nestor Michelet, spécialiste en Droit international des affaires. Une telle démarche calmerait, selon lui, toute cette colère populaire qui ne fait que paralyser le pays. […]
  • OPINION PUBLIQUE: Les grenadiers passent de Héros à zéros (12,836)
    Après la dernière édition de la Concacaf (Gold Cup), ou la sélection Haïtienne de football a gagné la 3e place, trois Grenadiers sur cinq, de ceux qui sont revenus du championnat, ont été reçus par le président Jovenel Moïse, au Palais National le 9 juillet 2019. Depuis, l’opinion publique ne cesse de dénoncer cette rencontre, […]
  • Roody Roodboy, agressé sur les réseaux sociaux, est prié de rester en France pour ne pas importer le coronavirus en Haïti (8,828)
    Par rapport au coronavirus qui ravage des pays en Europe, les États-Unis demandent de stopper tout vol en direction de ce continent. La peur provoquée par ce virus pousse certains haïtiens à agresser sur Twitter l’artiste Roody Roodboy qui s’est rendu à Paris cette semaine, malgré l’alerte rouge qui pèse sur la France. Des followers […]
  • L’augmentation exorbitante des frais de Moncash par la Digicel (7,471)
    Malgré les taux de l'inflation et du chômage sont à leur plus haut niveau, la Digicel juge nécessaire et opportun d'augmenter les frais du service Moncash. Pour les retraits, les frais augmentent de 1 jusqu'à 83 gourdes. Et de 0,5 à 20 gourdes pour les transferts effectués de votre téléphone à une personne. Pour justifier […]
  • Des enfants renvoyés pour des frais de scolarité, victimes d’un accident à Pétion-Ville (7,178)
    Ce matin aux environs de 9h, un camion a percuté un mur du Collège Mixte Ascension à Delmas 105 et en a fait deux morts et plusieurs blessés. L'un des enfants, âgé de 6 ans, a rendu l’âme à l’hôpital La Paix.     Selon les informations, les victimes sont des enfants à bas âge renvoyés […]
April 2020
M T W T F S S
« Mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Categories

LES PLUS LUS