Connect with us

Actualités

Le vaccin contre le coronavirus sera développé dans un an environ, selon l’OMS

Published

on

Depuis que le nouveau coronavirus (COVID-19) passe de crise régionale à une menace mondiale, les spécialistes, les fabricants de médicaments se sont efforcés de proposer de meilleures idées pour contrecarrer cette pandémie.

Le laboratoire français Sanofi-Pasteur (l’un des leaders mondiaux en vaccin), s’est allié au Ministère de la Santé américain ou encore Moderna Therapeutics, une société de biotechnologies sélectionnée par la Coalition pour les Innovations en Préparation aux Épidémies (CEPI),  dans la recherche de ce vaccin qui, selon  l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), prendrait au moins un an avant d’obtenir un produit utilisable à grande échelle.

“Le vaccin est quelque chose sur le long terme, car cela pourrait prendre jusqu’à 12 ou 18 mois. C’est se préparer à la pire des situations”, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le président de l’OMS. 

“Après l’identification et l’isolement d’une nouvelle souche de virus grippal susceptible de donner lieu à une pandémie, il faut environ 5 à 6 mois pour pouvoir commencer à se fournir en vaccins homologués. Ce délai est nécessaire parce que le processus de fabrication comporte de nombreuses étapes, chacune d’entre elle nécessitant un certain temps”, explique l’OMS.

Identification du nouveau virus, préparation de la souche vaccinale puis vérification de cette souche, préparation des réactifs (qui permettent aux fabricants de s’assurer qu’ils fabriquent bien la bonne dose), mise en culture, fabrication d’un vaccin en gros, contrôle qualité et études cliniques, sont autant d’étapes répétées chaque année par l’OMS et les centres médicaux avec lesquels elle collabore. 

Dans l’effort de parvenir à ce vaccin, le Dr John Shiver, directeur de recherche chez Sanofi-Pasteur, se joint à “Closing Bell” pour discuter des mises à jour de ce potentiel vaccin contre le coronavirus.

Et un an environ, c’est le temps prévu pour parvenir à mettre en place ledit vaccin contre ce virus ayant obligé l’OMS à décréter une alerte mondiale.

À ce sujet, certains laboratoires ont réutilisé d’anciens antiviraux. Certains mobilisent des technologies éprouvées, et d’autres avancent avec des approches futuristes en ce qui a trait à la médecine humaine.

En effet, le remdesivir de Gilead, produit par Gilead Sciences, est un traitement intraveineux utilisé pour traiter un patient infecté aux États-Unis, et qui sera bientôt déployé dans des études de stade avancé en Asie.

Pour tester l’efficacité de ce médicament, le laboratoire Gilead Sciences recrutera environ 1 000 patients diagnostiqués du coronavirus pour déterminer si plusieurs doses de remdesivir peuvent inverser l’infection.

Il faut rappeler que ce médicament ayant précédemment échoué dans une étude sur le virus Ebola est actuellement étudié dans de petits essais en Chine et aux États-Unis.

La Commission européenne a débloqué 10 millions d’euros pour la recherche d’un vaccin. 

Tout en travaillant coude à coude, les laboratoires font la course en vue de présenter leur vaccin en premier.

La course au vaccin

En France, l’Institut Pasteur prend encore plus de précautions et explique que dans le meilleur des cas, un vaccin contre le virus SARS-CoV-2 (le virus responsable de la maladie COVID-19) sera disponible dans 20 mois, soit la fin de l’été 2021. 
L’Institut a déjà séquencé le génome du virus SARS-CoV-2, et partagé ses résultats avec la communauté scientifique mondiale. L’Institut espère en outre démarrer des essais cliniques sur les humains au début de l’été 2020, en testant d’abord leur médicament sur un modèle animal comme la souris pendant environ quatre à cinq mois avant de voir ses effets sur les humains.

Leur méthode consiste à utiliser le vaccin contre la rougeole, puis à modifier son patrimoine génétique afin de lui faire adopter à sa surface les même protéines que celles du coronavirus.

Le géant français Sanofi estime, quant à lui, pouvoir mettre au point un vaccin dans moins de six mois, avec ensuite une période d’essais cliniques. Cette période s’étend sur une durée d’au moins un an et demi ; durée nécessaire pour s’assurer de l’efficacité et de la sécurité du vaccin.

Sanofi a déjà travaillé sur ce type de vaccins. En 2002, cet industriel du médicament avait élaboré un vaccin au stade préclinique contre le SRAS, une maladie respiratoire contagieuse et parfois mortelle causée par un coronavirus. Le SRAS est apparu en Chine en 2002.

De son côté, le gouvernement chinois a annoncé qu’il pourrait lancer ses premiers essais cliniques sur les humains à la fin du mois d’avril. Toutefois, ces essais ne signifient pas qu’un vaccin serait commercialisé dans la foulée. Il est utile de rappeler que la Chine est le pays originaire et le plus touché du COVID-19.

Plusieurs équipes de recherche font appel à différentes techniques afin de concevoir un potentiel vaccin“, a déclaré Xu Nanping, le vice-ministre des Sciences et Technologies.

L’utilisation d’un coronavirus inactivé, l’utilisation du génie génétique afin de produire des protéines faisant office d’antigènes, ou la modification de vaccins antigrippaux, seront autant de méthodes utilisées dans la conception du potentiel vaccin, fait savoir Zeng Yixin, le vice-directeur de la Commission nationale de la santé.

Aux États-Unis, Moderna Therapeutics aurait transmis des échantillons de son vaccin expérimental à des chercheurs en vue de tests sur les humains selon les informations du Wall Street Journal. Appelé “mRNA-1273“, il a été mis au point 42 jours après que le génome du coronavirus a été séquéncé. L’essai clinique, comprenant 20 à 25 volontaires, devrait débuter lui aussi en avril. En cas d’une efficacité de la molécule, il faudrait tout de même de nombreux mois avant que le vaccin ne soit disponible pour le grand public.

Sources combinées

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités

Un Mbappé brillantissime éclipse le Barça et tue tout espoir de remontada

Published

on

L’on n’est pas besoin d’être fan du ballon rond pour entendre parler de ce duel opposant le PSG et le Barça. Ces deux clubs qui ont l’habitude de s’affronter en Ligue des champions. Et l’histoire retiendra que le Barca a été très souvent sorti vainqueur de ce duel qui fait toujours le bonheur des spectateurs de ce sport magnifique.  

Cette année, la roue tourne. Le PSG a beau été secoué mais se qualifie pour le quart de finale de la Ligue des champions ce mercredi 10 mars 2021 avec un nul (1-1) au Parc des princes. 

Et c’est grâce à un grand et brillantissime Kylian Mbappé que PSG doit cette qualification en marquant à lui seul 4 buts pour l’ensemble des deux matchs. Un bouffé d’oxygène pour les parisiens qui attendaient impatiemment ce moment. Surtout après leur grande défaite historique face aux Blaugranas le 8 mars 2017, (6-1) au Camp Nou, après s’être imposé (4-0) à l’aller.

Les fans du Barca croyaient que l’histoire allait se répéter comme on aime dire : les mêmes faits produisent les effets. Mais ils oublient qu’ils n’ont plus Neymar, l’homme de la grande remontada du 8 mars 2017. Ane a farin nan pa vin nan menm sak.

Les parisiens croquent à pleines dents le Barça de la même manière que l’on  mord dans une framboise au beau printemps avec ses 5 buts contre 2 sur l’ensemble des deux matchs de la huitième de finale. 

Assurant le leadership en l’absence de la star brésilienne, Neymar Junior, Mbappé a été énormissime devant un Barça pas au meilleur de sa forme, malgré les efforts de Léo Messi, au match retour, jouant aux cotés des joueurs sans grande motivation.  

Mbappé tue tout espoir de remontada pour les Blaugranas, et sort ses griffes pour bouffer tout cru les poulains de Ronald Koeman.

En course pour le C1 le PSG et le Barça, cette fois sous ses caprices, Fortuna la déesse du hasard a dû enfin remettre pour une fois le Barça à Morphée,  le Dieu du sommeil.

Si tant est que le Barça soit grisé par l’ivresse du score aller , il est maintenant cuit par la chaleur de Mbappé et brûlé  par le soleil de Navas qui a stoppé de fort belle manière un penalty de Messi, envoyant un signal fort aux catalans leur disant qu’ils allaient être éliminés.

Le Barça se laisse emporter par le PSG comme un voilier se laisse emporter par le vent.

Le jeune français a permis au PSG de devenir le premier club français à s’imposer sur la pelouse du Camp Nou en Ligue des Champions depuis 1984.

Si le match aller était comme de l’eau à boire pour le PSG de Mbappé, le match retour était toute autre chose. Les protégés de Pochetino étaient moins performants. Aussi l’équipe était-elle très prenable. Mais le sauveur dieu Mbappé était encore là pour tuer tout espoir d’une nouvelle  remontada des espagnols.

Jero Marie Scolastique PIERRE

Continue Reading

Actualités

Un projet de coup d’État ayant à sa tête Marie Louise Gauthier avorté

Published

on

Des membres haut-gradés de la Police nationale et de la Cour de Cassation ont élaboré, sous les ordres des autorités du Département d’État américain, un projet de coup d’État pour forcer Jovenel Moise à quitter le Palais national le 7 février 2021 sous l’égide de l’article 134-2 de la Constitution.

L’idée était de procéder à une arrestation déguisée de Jovenel Moise par les services de sécurité du Palais national. Une arrestation qui conduirait Jovenel Moise à l’habitation Petit Bois, plus bas de l’ambassade américaine.

Selon des informations recueillies auprès des sources fiables, le mandat émis par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire s’acheminerait à l’ambassade américaine pour approbation avant d’arriver aux mains du chef de la sécurité du Palais national, Dimitri Herard. Ce dernier, via des audios sur WhatsApp indiquant une conversation avec Marie Louise Gauthier, confirmait avoir été contacté par des autorités du Département d’État sur le projet de coup d’État.
Après l’arrestation de Jovenel Moise jusqu’à le forcer à quitter le pays, les complotistes procéderaient lundi 8 février à l’installation du pouvoir de transition. Toutefois, ce projet se réaliserait si Jovenel Moise restait au Palais jusqu’au matin du 7 février 2021.

Au courant de ce projet, le pouvoir en place a procédé ce dimanche 7 février 2021, aux environs de deux du matin, à l’arrestation de l’inspectrice Marie Louise Gauthier, le juge de la Cour de Cassation Yvickel Dieujuste Dabrésil et plusieurs autres personnes pour complot contre la sureté de l’État.

Il faut rappeler que ce bras de fer entre le pouvoir et l’opposition sur la fin du mandat du président Moise a engendré ce 7 février un pays en ébullition. Plusieurs personnes gagnent les rues dans plusieurs villes du pays pour manifester contre le pouvoir. Des routes bloquées. Des tirs résonnent partout dans le centre-ville de Port-au-Prince.

Pendant que le pays est au bord de l’explosion, Jovenel Moise se rend à Jacmel pour le carnaval. Jovenel Moise dans un tweet annonce qu’il s’adressera ce dimanche à la nation pour présenter au peuple ayitien le bilan de ses quatre ans au pouvoir. Parallèlement, le président du tiers du Senat Joseph Lambert soutient qu’il va également s’adresser à la nation ce dimanche. Par ailleurs, l’opposition crie haut et fort la fin du mandat de Jovenel Moise ce dimanche 7 février.

Continue Reading

Actualités

Le propriétaire du Supermarché « Sen Yo La » Jacques Pierre Matilus tué à Delmas 40b.

Published

on

By

Des hommes non identifiés et lourdement armés ont abattu, le propriétaire du mini market « Sen Yo La » à 40 B. Selon les témoins les hommes armés ont ordonné à l’homme d’affaires de monter à bord de leur véhicule aux fins de kidnapping, ce qu’il a refusé de faire.

Refusant de monté à bord d’un Nissan Patrol d’immatriculation Service de l’Etat, les hommes lourdement armés l’ont assassiné de plusieurs balles devant son mini market à Delmas 40B.

Signalons que, la victime a été un cadre au niveau du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes, et serait un potentiel candidat à la députation de l’Estère, sa ville natale. En réponse à cet acte jugé barbare les riverains ont entamé un mouvement de protestation dans la zone.

Continue Reading

LES PLUS LUS