Connect with us

Actualités

Michelet Nestor: 17 octobre doit être une journée de réflexion, de révolte, lutte et résistance

Published

on

La date de la disparition de ce grand héros national, Jean Jacques Dessalines, doit être une journée de réflexion, de lutte et de résistance, soutient Michelet Nestor, spécialiste en Droit international des affaires.

Une journée de lutte, de résistance et de révolte à la recherche de la dignité de l’être haïtien et de la souveraineté nationale noyées dans l’océan de l’incompétence de nos dirigeants irresponsables.

Nous devons faire un bilan, dans une approche historiographique, de nos deux siècles d’histoire en tablant sur le projet de société de la révolution haïtienne. Un projet de société qui garantissait l’égalité, la liberté de tous. Cette réflexion que nous devons faire aujourd’hui doit viser l’humanisme de la plus grande révolution de l’histoire de l’humanité, renchérit l’entrepreneur Michelet Nestor.
Une réflexion sur la liberté, l’autonomie, l’indépendance de notre chère Haïti piétinée par des puissances impérialistes en complicité avec nos dirigeants irresponsables.

L’entrepreneur appelle en ce sens tous les Haïtiens à puiser dans l’idéal dessalinien pour trouver les directives à donner au pays, déchiré aujourd’hui par des clivages, la haine, et surtout par la corruption. Cet idéal nous permettra, dit-il, d’instaurer un État-nation, un État de droit fort au profit de la nation. Un État qui est capable d’organiser la société, de fournir les services à tous, sans discrimination aucune, explicite M. Nestor.

17 octobre ne marque pas la mort de Dessalines, mais la disparition sous terre de ce grand homme qui a tant donné pour l’existence de cette nation. Ses grandes idées restent inégalables et indépassables, avance l’entrepreneur. 17 octobre, depuis 1806, marque plutôt la trahison, le déchirement, la fracture des différents groupes sociaux. Cela produit des clivages qui ne font qu’émietter, morceler le pays et c’est ce qui nous empêche de nous unir autour d’un rêve ou d’un idéal commun au profit de l’intérêt général. L’entrepreneur exhorte chaque Haïtien à prendre part à la reconstruction du rêve haïtien depuis la révolution haïtienne de 1803.

Michelet Nestor évoque à cet effet la grandeur, la responsabilité, la bravoure de l’empreur Jean Jacques Dessalines, l’un des plus grands de l’indépendance d’Haïti, comme une source d’inspiration qui devraient constituer le fondement de nos actions politiques envers notre nation.

En voulant éviter toute forme d’idéalisation du passé, Michelet Nestor suggère qu’on se renvoie à notre passé historique glorieux pour se ressourcer afin de faire jaillir la lumière de l’esprit et de l’intelligence nous permettant de bien diriger le pays.

Tant que la souveraineté nationale est piétinee. Tant que le bien-être, la liberté et l’égalité ne soient pas garanties. La révolte doit continuer. Nous devons unir nos forces dans cette lutte pour trouver notre dignité en tant que peuple, soutient Michelet Nestor.

Faut rappeler que Jean Jacques Dessalines, premier Chef d’État haïtien et grand héros de l’indépendance haïtienne, a été assassiné le 17 octobre 1806.

Actualités

Un ex-agent de la PNH licencié en droit et sa fille tués à Croix-des-Bouquets

Published

on

La vie a-t-elle un sens en Haïti ? Les autorités sont-elles vraiment là pour nous protéger ?

Depuis quelques jours, les groupes armés imposent leur loi à la société, et décident de bon leur semble de la vie des gens de la population.

Des personnes tombent sous les balles des groupes armés. Des familles pleurent. Des pères, des mères, des enfants constatent avec le plus grand désespoir et la plus grande tristesse la mort de leurs proches. Impuissante, la population cherche désespérément le soutien des autorités qui semblent se retrouver sur une autre planète à jouer au jeu de la politicaillerie.

Ce vendredi, dans l’après-midi, c’est autour de Gaudy Salomon, un ancien agent du Corps d’Intervention de Maintien de l’Ordre (CIMO) qui a été tué à Croix-des-Bouquets.

Agent de la 14eme promotion de la Police nationale, Gaudy Salomon ainsi que sa fille de 13 ans ont été tués à “Lasè”, une localité de la Croix-des-Bouquets. Et son petit garçon était transporté à l’hôpital.

Selon les informations, des bandits du gang 400 tentaient de détourner un véhicule au moment où l’ancien policier fréquentait la zone et est tombé sur le hold up, alors qu’il revenait tout juste de chercher ses enfants à l’école. Paniqués, les bandits ont ouvert le feu sur son véhicule, une Suzuki Grand Vitara de couleur grise immatriculée: BB64359.

Deux autres élèves retrouvés à bord du véhicule de la victime ont été grièvement blessés, et transportés à l’hôpital pour des soins médicaux.

Les bandits ont également abattu le chauffeur de l’autre voiture et l’ont emportée.

Licencié en droit, Gaudy Salomon était un cadre du Ministère de l’économie et des finances.

Des bandits ont aussi criblé de balle un jeune homme à la rue enterrement, devant le cimetière de Port-au-Prince. Le corps sans vie passait plusieurs heures sur le sol.

La banalisation de la vie arrive à un niveau où l’on se questionne sur l’humanité de l’être haïtien, ainsi que son rapport aux morts.

Pendant que des personnes gisaient dans leur sang, aux alentours des gens vaccuent à leur activité comme s’il ne s’était rien passé.

On a la peur aux tripes à chaque fois qu’on traverse Portail Léogàne, Martissant, Bicentenaire, Cité Soleil.

Dans ces lieux, des personnes perdent leur vie, pendant que les autorités, dans leur irresponsabilité la plus révoltante, semblent être immunisés contre la violence et l’insécurité. Si bien que l’ancien président de l’Assemblée nationale, Carl Murat Cantave, au lieu de prendre sa responsabilité, disait qu’habiter à La Saline relève uniquement d’un choix, au moment où des porcs dévorent le cadavre des gens abattus durant le massacre.

Pour fuir sa responsabilité en tant qu’autorité, Cantave a décidé de louer un espace pour loger des bureaux du sénat, afin de ne pas tomber sous les balles des groupes armés.

D’après un tweet du journaliste Robenson Geffrard (Le Nouvelliste), des groupes armés du bicentenaire ont lancé un ultimatum aux occupants du Palais de Justice pour vider les lieux. Juges de paix, avocats, huissiers étaient obligés de laisser leur champ de travail afin de respecter scrupuleusement l’ultimatum. Impuissance ou irresponsabilité ?

Combien de personnes qui devraient perdent leur vie pour soulever la conscience et provoquer la responsabilité des autorités ?
Combien d’enfants devraient regarder mourir leurs parents sous les balles des bandits ? Combien de mères, de pères qui devraient regarder leurs enfants vidés de leur sang, avant que l’État prenne des mesures pour stopper l’insécurité ?

À cet effet, le chef du Conseil supérieur de la police nationale, Jean Michel Lapin, reconnaissant la montée de l’insécurité, fait savoir que la police aura de nouveaux équipements pour lutter contre ce fléau. La police sera équipée pour répondre aux besoins de sécurité de la population, dit-il, rapporte le quotidien Le Nouvelliste.

Ce qui est certain avec le pouvoir PHTK, c’est que les promesses restent très souvent non honorées. Et que le discours ne coïncide pas aux actes.

Continue Reading

Actualités

Port-au-Prince accueillera le carnaval 2020

Published

on

Image credit: Getty Images

« An n pote kole pou Ayiti dekole »

« An n pote kole pou Ayiti dekole », est le thème retenu par le Ministère de la Culture et de la Communication pour l’organisation des festivités carnavalesques de cette année.

Dans une note de presse en date du 15 janvier 2020, le Ministère informe que la tenue de cette activité culturelle se déroulera à Port-au-Prince les 23, 24 et 25 février 2020.
Souhaitant un joyeux carnaval à tout le monde, le Ministère encourage des professionnels de la culture à la participation de ces festivités.

Si les troubles sociopolitiques ont empêché, en 2019, la tenue des festivités carnavalesques, cette année, cela ne semble plus être le cas, selon le Ministère de la culture et de la communication qui annonce la couleur concernant ces festivités populaires.

Continue Reading

Actualités

Des enseignants menacent de bloquer la tenue des examens à Jérémie

Published

on

Les examens du bac permanent prévus en février par le Ministère de l’éducation nationale risquent de ne pas avoir lieu à Jérémie.

Des enseignants, qui réclament plusieurs mois d’arriérés de salaire, menacent d’empêcher la tenue des examens du bac permanent de l’année académique 2019-2020, si leurs revendications ne sont pas satisfaites, rapporte Le Nouvelliste.

Selon le quotidien, le nombre des enseignants à Jérémie (Grand-Anse) s’estimerait à 855.

Continue Reading

Les plus visionnés

  • Michelet Nestor : L’appel au dialogue du président devrait tabler sur sa démission (56,721)
    Jovenel Moïse aurait dû annoncer sa démission dans son adresse à la nation, et l'appel au dialogue du président aurait eu pour tâche de préparer le gouvernement de transition, pense Nestor Michelet, spécialiste en Droit international des affaires. Une telle démarche calmerait, selon lui, toute cette colère populaire qui ne fait que paralyser le pays. […]
  • OPINION PUBLIQUE: Les grenadiers passent de Héros à zéros (12,385)
    Après la dernière édition de la Concacaf (Gold Cup), ou la sélection Haïtienne de football a gagné la 3e place, trois Grenadiers sur cinq, de ceux qui sont revenus du championnat, ont été reçus par le président Jovenel Moïse, au Palais National le 9 juillet 2019. Depuis, l’opinion publique ne cesse de dénoncer cette rencontre, […]
  • Michelet Nestor à travers sa fondation vient en aide à La Gonâve (5,906)
    Face à une crise humanitaire qui sévit à l'île de La Gonâve, Michelet Nestor à travers sa Fondation Nestor pour le développement (FONED) vient en aide à des familles. Les habitants de La Gonâve se retrouvent dans l'incapacité de s'approvisionner pour subvenir à leurs besoins, à cause de la crise sociopolitique actuelle qui sévit dans […]
  • Des enfants renvoyés pour des frais de scolarité, victimes d’un accident à Pétion-Ville (5,763)
    Ce matin aux environs de 9h, un camion a percuté un mur du Collège Mixte Ascension à Delmas 105 et en a fait deux morts et plusieurs blessés. L'un des enfants, âgé de 6 ans, a rendu l’âme à l’hôpital La Paix.     Selon les informations, les victimes sont des enfants à bas âge renvoyés […]
  • 30 dollars US: Quand le rappeur Youssoupha Mabiki joue pour des gens fortunés en Haïti (5,316)
    Le vendredi 5 juillet 2019, le peuple haïtien a été courtisé par l’exceptionnel rappeur français d’origine congolaise, Youssoupha. L’un des lyricistes les plus appréciés de la métropole française, et qui, au fil des ans, a taillé une place de choix au cœur de l’élite de la musique populaire de France, parmi lesquels : Kerry James, […]
January 2020
M T W T F S S
« Dec    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Categories

LES PLUS LUS