Connect with us

Justice-Faits Divers

Michelet Nestor : L’appel au dialogue du président devrait tabler sur sa démission

Published

on

Jovenel Moïse aurait dû annoncer sa démission dans son adresse à la nation, et l’appel au dialogue du président aurait eu pour tâche de préparer le gouvernement de transition, pense Nestor Michelet, spécialiste en Droit international des affaires. Une telle démarche calmerait, selon lui, toute cette colère populaire qui ne fait que paralyser le pays. Le président aurait évité, à ce moment, de laisser le pays dans l’état chaotique actuel.

Une telle action favoriserait un climat plus serein, un climat de paix et les activités reprendraient leur cours. Le fait de s’accrocher autant à son pouvoir fragilise encore plus la vie sociale. Si bien que son adresse à la nation ne fait que mettre l’huile sur le feu. Face à cette délégitimation de son autorité de président, face à la méfiance populaire, Jovenel Moïse devrait appeler les secteurs de la vie nationale au dialogue sur l’après Jovenel Moise.

Ce faisant, toutes les forces vives de la société seraient autour d’une table pour définir dans les moindres détails la transition.

Plusieurs personnes pensent que le discours n’a pas comblé les grandes attentes. Le discours ne touche pas la durée de son mandat qui fait l’objet d’un grand débat puisque la majorité de la population réclame son départ. Le président fait omission du prix du carburant, alors qu’il s’agit d’un problème grave ayant paralysé le pays. Aucun mot n’a été placé sur l’inondation de la commune de Petit-Goâve, inondation qui a fait beaucoup de dégâts, dont deux morts.

Le président ne se prononce pas sur l’implication de deux cadres de l’exécutif, Fednel Monchery et Pierre Rigaud Duplan dans le massacre de La Saline selon un rapport de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Garantir la mise à disposition de la justice de ces cadres prouverait en quelque sorte ou infinement la volonté du président dans la lutte contre l’impunité. Pire encore, Jovenel Moïse ne garantit pas la poursuite des enquêtes sur la gestion des fonds PetroCaribe. Et du coup se mettre à la disposition de la justice ainsi que tous ses proches collaborateurs indexés dans la dilapidation de ces fonds. Cela pourrait pallier la situation actuelle du pays, sachant que les citoyens et citoyennes ne réclament que justice, l’arrestation des dilapidateurs et le remboursement des fonds publics.

Occultant tous ces aspects, Jovenel Moïse, après plusieurs mois de silence, vient encore avec cet appel au dialogue au moment où la vie de la population se détériore à un rythme effréné, et au moment où l’adversité devient encore plus prononcée et renforcée. Un discours fatiguant et lassant qui alimente la colère des citoyens et citoyennes; une colère populaire résultant de l’irresponsabilité et de la corruption pratiquées par les autorités étatiques. D’ailleurs, quelques heures après son discours, plusieurs personnes ont gagné les rues pour dénoncer ses manœuvres politiciennes susceptibles de le garder au pouvoir. Pour y parvenir, le président utilise l’appel au dialogue pour la mise en place d’un gouvernement d’union nationale et arriver à une trêve historique. Alors que la majorité des gens ne réclame que son départ. Un départ qui pourrait garantir, selon plus d’un, la tenue du procès PetroCaribe.

Michelet Nestor critique les autorités étatiques de ne pas saisir les opportunités offertes par le programme PetroCaribe pour développer le pays. Il y voit une occasion ratée par les gouvernements haïtiens. Ainsi rappelons-nous que c’est la corruption résultant du dossier PetroCaribe qui génère autant de colères populaires, obligeant les gens à gagner les rues pour dénoncer et protester contre le pouvoir en place.

Actualités

Haïti-Insécurité: Le CONATEL veut contribuer à retracer les bandits utilisant des téléphones mobiles

Published

on

Suite à la montée de l’insécurité, le Conseil National de Télécommunications (CONATEL) exige aux opérateurs de téléphonie de procéder à l’enregistrement de l’identité de tout acheteur de cartes SIM, afin de connaitre leur propriétaire en cas d’enquêtes policières et judiciaires.

 Le directeur du CONATEL, Jean-Marie Guillaume, rappelle aux usagers en général, et aux opérateurs en particulier, l’obligation faite par la décision réglementaire (OE-CNT-DEC20130004 en date du 7 août 2013) aux opérateurs de mettre en place une structure d’identification et d’enregistrement pour chaque carte SIM.

L’objectif de ce rappel consiste à retracer des bandits utilisant des téléphones mobiles dans leurs actes de banditisme.

En conséquence, dans une circulaire, le CONATEL fait injonction aux opérateurs de se conformer strictement aux dispositions de ladite décision réglementaire sous peine de voir appliquer les sanctions prévues.

Le CONATEL enjoint, de l’autre côté, tous les usagers à n’acheter de cartes SIM que dans les points de vente où l’enregistrement de leur identité est possible. Et les usagers devront fournir une pièce d’identité au vendeur de carte SIM et exigeront que celle-ci soit enregistrée, lit-on dans la circulaire.

Dans le cas contraire, la carte SIM de l’usager devra être désactivée par l’opérateur de téléphonie dans les 24 heures qui suivent sans aucune responsabilité de la part de ce dernier.

Le CONATEL accorde un délai d’une semaine aux opérateurs de téléphonie pour présenter à son bureau les mesures propres à garantir l’efficacité des dispositions de cette décision réglementaire, notamment concernant les cartes SIM en circulation.

Il faut signaler malgré la décision portant sur l’enregistrement des cartes SIM existe depuis environ 7 ans, des bandits ont été reçus au téléphone par des journalistes pour prendre la parole.

Ils ont aussi l’habitude de parler à des parents de victimes, en ce qui à trait au kidnapping, pendant des heures, sans que l’on arrive à les retracer. Une situation qui a soulevé la colère de nombreuses personnes au sein de la société.


Continue Reading

Justice-Faits Divers

Un couple arrêté par la PNH après avoir enlevé une adolescente à Gressier

Published

on

By

Deux présumés kidnappeurs, Jésula Paulemon et Talus Abdon, ont été arretés à Mariani par la police de Gressier, samedi 15 février 2020, après avoir enlevé une fillette 11 ans.

La fillette, libérée grâce aux efforts des policiers, aurait été kidnappée mercredi 12 février 2020, selon les informations fournies par des agents de la PNH. La police dit ne pas dévoiler l’identité de la victime pour question de sûreté et de sécurité.

Il faut rappeler que ces derniers temps, le phénomène de kidnapping fait rage dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et les communes avoisinantes. Des groupes armés font leur loi dans certaines zones face à l’irresponsabilité des autorités.

Prince Odson NESTOR

Continue Reading

Justice-Faits Divers

Les États-Unis entendent restituer au Gouvernement haïtien des biens historiques volés

Published

on

Les États-Unis entendent restituer des objets d’arts antiques volés au Gouvernement haïtien. Cette annonce a été faite ce vendredi 14 février 2020, lors d’une cérémonie au Bureau National d’Ethnologie (BNE), en présence de l’Ambassadrice des États-Unis en Haïti, Michèle Sison, le directeur adjoint du Bureau Fédéral d’Investigation (FBI en anglais), Michael Nordwall, un agent spécial du FBI, Timothy Carpenter, le directeur du BNE, Érol Josué ainsi que des représentants du gouvernement haïtien.

Ces œuvres d’art et biens historiques estimés à plus de 400 pièces et objets vont être transmis au BNE. Elles ont été illégalement acheminées aux États-Unis et que le gouvernement américain et le FBI ont saisi.

Les deux pays, à travers leurs instances, travaillent en parfaite collaboration pour vérifier et confirmer la provenance de ces pièces et objets.

Continue Reading

Les plus visionnés

  • Michelet Nestor : L’appel au dialogue du président devrait tabler sur sa démission (56,864)
    Jovenel Moïse aurait dû annoncer sa démission dans son adresse à la nation, et l'appel au dialogue du président aurait eu pour tâche de préparer le gouvernement de transition, pense Nestor Michelet, spécialiste en Droit international des affaires. Une telle démarche calmerait, selon lui, toute cette colère populaire qui ne fait que paralyser le pays. […]
  • OPINION PUBLIQUE: Les grenadiers passent de Héros à zéros (12,466)
    Après la dernière édition de la Concacaf (Gold Cup), ou la sélection Haïtienne de football a gagné la 3e place, trois Grenadiers sur cinq, de ceux qui sont revenus du championnat, ont été reçus par le président Jovenel Moïse, au Palais National le 9 juillet 2019. Depuis, l’opinion publique ne cesse de dénoncer cette rencontre, […]
  • Des enfants renvoyés pour des frais de scolarité, victimes d’un accident à Pétion-Ville (6,821)
    Ce matin aux environs de 9h, un camion a percuté un mur du Collège Mixte Ascension à Delmas 105 et en a fait deux morts et plusieurs blessés. L'un des enfants, âgé de 6 ans, a rendu l’âme à l’hôpital La Paix.     Selon les informations, les victimes sont des enfants à bas âge renvoyés […]
  • Michelet Nestor à travers sa fondation vient en aide à La Gonâve (5,982)
    Face à une crise humanitaire qui sévit à l'île de La Gonâve, Michelet Nestor à travers sa Fondation Nestor pour le développement (FONED) vient en aide à des familles. Les habitants de La Gonâve se retrouvent dans l'incapacité de s'approvisionner pour subvenir à leurs besoins, à cause de la crise sociopolitique actuelle qui sévit dans […]
  • 30 dollars US: Quand le rappeur Youssoupha Mabiki joue pour des gens fortunés en Haïti (5,387)
    Le vendredi 5 juillet 2019, le peuple haïtien a été courtisé par l’exceptionnel rappeur français d’origine congolaise, Youssoupha. L’un des lyricistes les plus appréciés de la métropole française, et qui, au fil des ans, a taillé une place de choix au cœur de l’élite de la musique populaire de France, parmi lesquels : Kerry James, […]
February 2020
M T W T F S S
« Jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
242526272829  

Categories

LES PLUS LUS