Connect with us

Justice-Faits Divers

Syndicat de la PNH: Un premier combat perdu par le Premier ministre Jouthe JOSEPH

Published

on

Investi dans sa fonction de chef de la primature, Jouthe Joseph a haussé le ton concernant la mise en place d’un syndicat au sein de la Police Nationale.

« Je suis le premier membre et seul syndicat que vous cherchez », a-t-il soutenu d’un ton autoritaire et autocratique. D’ailleurs, le chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), Jouthe Joseph, disant être le premier policier, a précisé que les règlements intérieurs de la PNH n’autorisent pas une telle structure.

Le premier ministre a oublié, faut-il le mentionner, que le statut régulant le fonctionnement de la police s’oppose à la Constitution haïtienne de 1987 qui, elle, garantit la liberté syndicale en son article 35-3, ainsi que des conventions portant sur la question signées par Haïti.

Le ton autoritaire du PM n’a pas fait rebrousser chemin aux policiers qui exigent la légitimité du Syndicat de la Police Nationale d’Haïti (SPNH).

Dans leur lutte pour la liberté syndicale, les policiers ont gagné les rues de la capitale haïtienne, et plusieurs dégâts ont été enregistrés lors des manifestations.

Ne voulant pas de syndicat au sein des forces de l’Ordre public, le chef du CSPN était obligé de se rétracter.

Après de nombreuses violences perpétrées contre des biens et édifices publics, Jouthe Joseph, dans un arrêté du mardi 10 mars 2020 portant sa signature et celle du Ministre de la justice et de la sécurité publique, Lucmanne DELILLE, a été obligé de céder à la demande des policiers.

Pour garantir la liberté syndicale, cet arrêté exige l’amendement de l’article 11 de l’arrêté du 20 juin 2013 du statut de la Police Nationale.

L’article 11 du statut des policiers se lit désormais comme suit: « Ils sont des électeurs comme tout citoyen mais ne peuvent se porter candidat à un poste électif que s’ils démissionnent deux ans avant les élections ; Ils peuvent s’associer et s’organiser en syndicat pour défendre leurs droits dans les conditions prévues par la loi ».

Le chef du gouvernement a annoncé cette mesure lors d’une conférence de présence, en cette même date, sur l’affaire opposant les membres du syndicat et le Haut commandement.

Plusieurs personnalités étaient présentes à cette conférence, parmi lesquelles, le Directeur Général de la Police Nationale, Normil RAMEAU, le Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales, Audain Fils BERNADEL, et le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Lucmanne DELILLE.

À rappeler que les dossiers des 5 policiers révoqués sont encore en étude en vue de décider s’ils méritent d’être réintégrés ou révoqués définitivement.

Si un syndicat était possible au sein de la Police Nationale, pourquoi n’a-t-on pas étudié cette possibilité avant d’arriver à de telles violences ? Ou Pourquoi la force, ou la violence constitue jusqu’à présent en Haiti le seul moyen à pouvoir faire bouger les lignes ?

Brunel NESTOR

nestorbrunel8@gmail.com

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités

Le journaliste Louko Désir libéré

Published

on

Arrêté aujourd’hui par le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince pour avoir déclaré l’inexistence du nouveau coronavirus en Haïti, le journaliste vedette de l’émission Matin débat de la Radio Éclair, Louko Désir, a été libéré peu dans l’après-midi. Cette libération a eu lieu quelques heures après son arrestation, d’après le journaliste de la Radio Kiskeya, Liliane Pierre Paul.

Plusieurs personnes se questionnent sur cette attestation qui ressemble, selon elles, à une mise en scène du pouvoir en place pour faire diversion.

Le pouvoir en place est très expérimenté en matière de diversion, disent-elles, sur les réseaux sociaux.

Le commissaire aurait procédé à l’arrestation sans un mandat. Et selon d’autres personnes, il n’y aurait pas eu flagrance. Ce sont les raisons pour lesquelles la libération du journaliste a été possible aussi vite.

En tout cas, depuis l’arrivée du COVID-19 dans le pays, les autorités haïtiennes sont susceptibles et semblent être déterminés à poursuivre tous ceux qui passent outre les mesures étatiques, même si plusieurs d’entre elles ne sont pas respectées par la population.

Des pasteurs se faisaient arrêter en plein culte religieux pour n’avoir pas respecter l’interdiction de ressemblement de plus de 10 personnes.

D’autres ont été interpellés par la justice afin de répondre à des questions.

Il faut rappeler qu’en Haïti, 18 personnes sont testées positives au Covid-19, pour 433 placés en quarantaine, d’après les chiffres officiels du Ministère de la santé publique.

Continue Reading

Actualités

Haïti-Japon : Don de 175 000 dollars américains pour le renforcement de la PNH

Published

on

Grâce à la coopération haïtiano-japonaise, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a bénéficié un don de 175 000 dollars américains de la part du Japon.  

Ce fonds est destiné à faire l’acquisition de camions de pompiers et d’ambulances visant à renforcer la capacité d’intervention de la Police nationale.

L’accord de coopération a été paraphé par l’Ambassadeur du Japon en Haiti Mizuno Mitsuki et Lucmane Délile, le Ministre haïtien de la Justice et de la Sécurité Publique.  

Toutefois, en raison de l’état d’urgence sanitaire il n’y a pas eu de cérémonie de signature, chaque partie a signé le protocole dans un endroit différent, rapporte le journal Haïti Libre.

Continue Reading

Actualités

Le coronavirus transforme Roody Roodboy, l’imprudent, en agent sensibilisateur

Published

on

By

Après s’être testé positif du Covid-19 d’après le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP), le chanteur populaire Roody Roodboy sorti « guéri » de l’hôpital a livré, dimanche 29 mars, un témoignage en direct sur sa chaine YouTube pour partager ses expériences.

Dans ce témoignage, l’artiste étale ses attitudes responsables. Alors que son voyage en France au moment où les autorités françaises commençaient à annuler des rassemblements à cause du Covid-19, relève de l’imprudence. En tout cas, c’est ce que disaient des followers et fans de l’artiste qui le suivent sur Twitter.

Mais au lieu de donner de l’importance à sa propre vie, l’artiste s’est rendu à Paris, dit-il, pour honorer des contrats.

« Je suis allé pour honorer un contrat, parce que je les respecte toujours », soutient Roody Pétuel Dauphin a.k.a Roody Roodboy. Le respect d’un contrat inclut de mettre sa vie en péril, peut-on en déduire.

Pour se conforter eu égard à son comportement, croit-il responsable, Roody Roodboy avance que dès son arrivée à Paris, tout fonctionnait normalement. « L’internet s’enflammait avec des informations sur le coronavirus. Mais la situation ne fut pas aussi grave, parce que tout le monde évacuait à leurs activités », évoque le chanteur de An kachèt.

L’artiste a oublié de mentionner que le coronavirus était déjà présent en France, et que plusieurs pays pensèrent déjà à fermer leurs frontières pour ne pas laisser entrer le virus ou pour ne pas le propager.

De plus, ce même Roody Roodboy avait annulé un programme dans le sud d’Haïti, à cause de l’insécurité à Martissant, relatait un follower qui critiquait l’artiste pour son imprudence de se rendre en France à un tel moment.

« J’avais attrapé une grippe en France, mais pour moi c’était normal parce que j’ai un problème avec le froid », dit le chanteur, qui malgré cela s’est mis en quarantaine dès son retour au pays pour se protéger ainsi que sa famille. Cela dit, Roody Roodboy avait des soupçons sur sa santé par rapport au Covid-19. 

De nombreux followers avaient même donné un « ultimatum » à Roody Roodboy de rester à Paris pour ne pas importer le virus en Haïti. « Il y a du coronavirus en France, restez là-bas », a commenté un follower. Premier cas de coronavirus confirmé sur le sol haïtien, il s’agit d’un artiste haïtien revenu de Paris », a tweeté une personne qui invitait les haïtiens à s’informer sur l’éventualité d’une telle nouvelle.
Et le nom de Roody Roodboy a été figuré sur la liste des deux premiers cas confirmés du virus dans le pays.

Toutefois, l’artiste se dit consterné et sidéré d’apprendre les résultats de son test sur le net alors qu’il ne les dispose pas, et ce jusqu’à l’instant de ce témoignage. Il a par ailleurs informé qu’il n’a jamais reçu ni pris de médicament lors de son isolément à l’Hôpital Universitaire de Mirebalais.

Attrapé le virus par imprudence, selon plus d’uns, Roody Roodboy se transforme en agent sensibilisateur. Il invite la population à ne pas céder à la violence et à respecter les principes hygiéniques. « Maladi pa konn tonbe sou pyebwa, se sou moun li tonbe », évoque-t-il.

L’expérience de l’isolément est vraiment difficile à vivre, je ne le souhaite à personne, martèle le chanteur. Tout en critiquant le MSPP, le chanteur, dans sa langue de bois, remercie les agents du ministère de l’avoir bien traité. Toutefois, il dit ne pas apprécier les repas d’hôpital.

« Des médecins reçoivent des menaces de la part de leur famille de ne pas s’impliquer dans la lutte contre ce virus », fait savoir Roody Roodboy.  

À rappeler qu’Haïti compte officiellement 15 cas confirmés de Covid-19.

Continue Reading

Les plus visionnés

  • Michelet Nestor : L’appel au dialogue du président devrait tabler sur sa démission (57,131)
    Jovenel Moïse aurait dû annoncer sa démission dans son adresse à la nation, et l'appel au dialogue du président aurait eu pour tâche de préparer le gouvernement de transition, pense Nestor Michelet, spécialiste en Droit international des affaires. Une telle démarche calmerait, selon lui, toute cette colère populaire qui ne fait que paralyser le pays. […]
  • OPINION PUBLIQUE: Les grenadiers passent de Héros à zéros (12,790)
    Après la dernière édition de la Concacaf (Gold Cup), ou la sélection Haïtienne de football a gagné la 3e place, trois Grenadiers sur cinq, de ceux qui sont revenus du championnat, ont été reçus par le président Jovenel Moïse, au Palais National le 9 juillet 2019. Depuis, l’opinion publique ne cesse de dénoncer cette rencontre, […]
  • Roody Roodboy, agressé sur les réseaux sociaux, est prié de rester en France pour ne pas importer le coronavirus en Haïti (8,746)
    Par rapport au coronavirus qui ravage des pays en Europe, les États-Unis demandent de stopper tout vol en direction de ce continent. La peur provoquée par ce virus pousse certains haïtiens à agresser sur Twitter l’artiste Roody Roodboy qui s’est rendu à Paris cette semaine, malgré l’alerte rouge qui pèse sur la France. Des followers […]
  • L’augmentation exorbitante des frais de Moncash par la Digicel (7,334)
    Malgré les taux de l'inflation et du chômage sont à leur plus haut niveau, la Digicel juge nécessaire et opportun d'augmenter les frais du service Moncash. Pour les retraits, les frais augmentent de 1 jusqu'à 83 gourdes. Et de 0,5 à 20 gourdes pour les transferts effectués de votre téléphone à une personne. Pour justifier […]
  • Des enfants renvoyés pour des frais de scolarité, victimes d’un accident à Pétion-Ville (7,159)
    Ce matin aux environs de 9h, un camion a percuté un mur du Collège Mixte Ascension à Delmas 105 et en a fait deux morts et plusieurs blessés. L'un des enfants, âgé de 6 ans, a rendu l’âme à l’hôpital La Paix.     Selon les informations, les victimes sont des enfants à bas âge renvoyés […]
April 2020
M T W T F S S
« Mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Categories

LES PLUS LUS