Connect with us

Actualités

Un ex-agent de la PNH licencié en droit et sa fille tués à Croix-des-Bouquets

Published

on

La vie a-t-elle un sens en Haïti ? Les autorités sont-elles vraiment là pour nous protéger ?

Depuis quelques jours, les groupes armés imposent leur loi à la société, et décident de bon leur semble de la vie des gens de la population.

Des personnes tombent sous les balles des groupes armés. Des familles pleurent. Des pères, des mères, des enfants constatent avec le plus grand désespoir et la plus grande tristesse la mort de leurs proches. Impuissante, la population cherche désespérément le soutien des autorités qui semblent se retrouver sur une autre planète à jouer au jeu de la politicaillerie.

Ce vendredi, dans l’après-midi, c’est autour de Gaudy Salomon, un ancien agent du Corps d’Intervention de Maintien de l’Ordre (CIMO) qui a été tué à Croix-des-Bouquets.

Agent de la 14eme promotion de la Police nationale, Gaudy Salomon ainsi que sa fille de 13 ans ont été tués à “Lasè”, une localité de la Croix-des-Bouquets. Et son petit garçon était transporté à l’hôpital.

Selon les informations, des bandits du gang 400 tentaient de détourner un véhicule au moment où l’ancien policier fréquentait la zone et est tombé sur le hold up, alors qu’il revenait tout juste de chercher ses enfants à l’école. Paniqués, les bandits ont ouvert le feu sur son véhicule, une Suzuki Grand Vitara de couleur grise immatriculée: BB64359.

Deux autres élèves retrouvés à bord du véhicule de la victime ont été grièvement blessés, et transportés à l’hôpital pour des soins médicaux.

Les bandits ont également abattu le chauffeur de l’autre voiture et l’ont emportée.

Licencié en droit, Gaudy Salomon était un cadre du Ministère de l’économie et des finances.

Des bandits ont aussi criblé de balle un jeune homme à la rue enterrement, devant le cimetière de Port-au-Prince. Le corps sans vie passait plusieurs heures sur le sol.

La banalisation de la vie arrive à un niveau où l’on se questionne sur l’humanité de l’être haïtien, ainsi que son rapport aux morts.

Pendant que des personnes gisaient dans leur sang, aux alentours des gens vaccuent à leur activité comme s’il ne s’était rien passé.

On a la peur aux tripes à chaque fois qu’on traverse Portail Léogàne, Martissant, Bicentenaire, Cité Soleil.

Dans ces lieux, des personnes perdent leur vie, pendant que les autorités, dans leur irresponsabilité la plus révoltante, semblent être immunisés contre la violence et l’insécurité. Si bien que l’ancien président de l’Assemblée nationale, Carl Murat Cantave, au lieu de prendre sa responsabilité, disait qu’habiter à La Saline relève uniquement d’un choix, au moment où des porcs dévorent le cadavre des gens abattus durant le massacre.

Pour fuir sa responsabilité en tant qu’autorité, Cantave a décidé de louer un espace pour loger des bureaux du sénat, afin de ne pas tomber sous les balles des groupes armés.

D’après un tweet du journaliste Robenson Geffrard (Le Nouvelliste), des groupes armés du bicentenaire ont lancé un ultimatum aux occupants du Palais de Justice pour vider les lieux. Juges de paix, avocats, huissiers étaient obligés de laisser leur champ de travail afin de respecter scrupuleusement l’ultimatum. Impuissance ou irresponsabilité ?

Combien de personnes qui devraient perdent leur vie pour soulever la conscience et provoquer la responsabilité des autorités ?
Combien d’enfants devraient regarder mourir leurs parents sous les balles des bandits ? Combien de mères, de pères qui devraient regarder leurs enfants vidés de leur sang, avant que l’État prenne des mesures pour stopper l’insécurité ?

À cet effet, le chef du Conseil supérieur de la police nationale, Jean Michel Lapin, reconnaissant la montée de l’insécurité, fait savoir que la police aura de nouveaux équipements pour lutter contre ce fléau. La police sera équipée pour répondre aux besoins de sécurité de la population, dit-il, rapporte le quotidien Le Nouvelliste.

Ce qui est certain avec le pouvoir PHTK, c’est que les promesses restent très souvent non honorées. Et que le discours ne coïncide pas aux actes.

Licencié en Communication sociale et étudiant finissant , en anthropo-sociologie Journaliste, Rédacteur en chef JeuneHaïti

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Actualités

Un Mbappé brillantissime éclipse le Barça et tue tout espoir de remontada

Published

on

L’on n’est pas besoin d’être fan du ballon rond pour entendre parler de ce duel opposant le PSG et le Barça. Ces deux clubs qui ont l’habitude de s’affronter en Ligue des champions. Et l’histoire retiendra que le Barca a été très souvent sorti vainqueur de ce duel qui fait toujours le bonheur des spectateurs de ce sport magnifique.  

Cette année, la roue tourne. Le PSG a beau été secoué mais se qualifie pour le quart de finale de la Ligue des champions ce mercredi 10 mars 2021 avec un nul (1-1) au Parc des princes. 

Et c’est grâce à un grand et brillantissime Kylian Mbappé que PSG doit cette qualification en marquant à lui seul 4 buts pour l’ensemble des deux matchs. Un bouffé d’oxygène pour les parisiens qui attendaient impatiemment ce moment. Surtout après leur grande défaite historique face aux Blaugranas le 8 mars 2017, (6-1) au Camp Nou, après s’être imposé (4-0) à l’aller.

Les fans du Barca croyaient que l’histoire allait se répéter comme on aime dire : les mêmes faits produisent les effets. Mais ils oublient qu’ils n’ont plus Neymar, l’homme de la grande remontada du 8 mars 2017. Ane a farin nan pa vin nan menm sak.

Les parisiens croquent à pleines dents le Barça de la même manière que l’on  mord dans une framboise au beau printemps avec ses 5 buts contre 2 sur l’ensemble des deux matchs de la huitième de finale. 

Assurant le leadership en l’absence de la star brésilienne, Neymar Junior, Mbappé a été énormissime devant un Barça pas au meilleur de sa forme, malgré les efforts de Léo Messi, au match retour, jouant aux cotés des joueurs sans grande motivation.  

Mbappé tue tout espoir de remontada pour les Blaugranas, et sort ses griffes pour bouffer tout cru les poulains de Ronald Koeman.

En course pour le C1 le PSG et le Barça, cette fois sous ses caprices, Fortuna la déesse du hasard a dû enfin remettre pour une fois le Barça à Morphée,  le Dieu du sommeil.

Si tant est que le Barça soit grisé par l’ivresse du score aller , il est maintenant cuit par la chaleur de Mbappé et brûlé  par le soleil de Navas qui a stoppé de fort belle manière un penalty de Messi, envoyant un signal fort aux catalans leur disant qu’ils allaient être éliminés.

Le Barça se laisse emporter par le PSG comme un voilier se laisse emporter par le vent.

Le jeune français a permis au PSG de devenir le premier club français à s’imposer sur la pelouse du Camp Nou en Ligue des Champions depuis 1984.

Si le match aller était comme de l’eau à boire pour le PSG de Mbappé, le match retour était toute autre chose. Les protégés de Pochetino étaient moins performants. Aussi l’équipe était-elle très prenable. Mais le sauveur dieu Mbappé était encore là pour tuer tout espoir d’une nouvelle  remontada des espagnols.

Jero Marie Scolastique PIERRE

Continue Reading

Actualités

Un projet de coup d’État ayant à sa tête Marie Louise Gauthier avorté

Published

on

Des membres haut-gradés de la Police nationale et de la Cour de Cassation ont élaboré, sous les ordres des autorités du Département d’État américain, un projet de coup d’État pour forcer Jovenel Moise à quitter le Palais national le 7 février 2021 sous l’égide de l’article 134-2 de la Constitution.

L’idée était de procéder à une arrestation déguisée de Jovenel Moise par les services de sécurité du Palais national. Une arrestation qui conduirait Jovenel Moise à l’habitation Petit Bois, plus bas de l’ambassade américaine.

Selon des informations recueillies auprès des sources fiables, le mandat émis par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire s’acheminerait à l’ambassade américaine pour approbation avant d’arriver aux mains du chef de la sécurité du Palais national, Dimitri Herard. Ce dernier, via des audios sur WhatsApp indiquant une conversation avec Marie Louise Gauthier, confirmait avoir été contacté par des autorités du Département d’État sur le projet de coup d’État.
Après l’arrestation de Jovenel Moise jusqu’à le forcer à quitter le pays, les complotistes procéderaient lundi 8 février à l’installation du pouvoir de transition. Toutefois, ce projet se réaliserait si Jovenel Moise restait au Palais jusqu’au matin du 7 février 2021.

Au courant de ce projet, le pouvoir en place a procédé ce dimanche 7 février 2021, aux environs de deux du matin, à l’arrestation de l’inspectrice Marie Louise Gauthier, le juge de la Cour de Cassation Yvickel Dieujuste Dabrésil et plusieurs autres personnes pour complot contre la sureté de l’État.

Il faut rappeler que ce bras de fer entre le pouvoir et l’opposition sur la fin du mandat du président Moise a engendré ce 7 février un pays en ébullition. Plusieurs personnes gagnent les rues dans plusieurs villes du pays pour manifester contre le pouvoir. Des routes bloquées. Des tirs résonnent partout dans le centre-ville de Port-au-Prince.

Pendant que le pays est au bord de l’explosion, Jovenel Moise se rend à Jacmel pour le carnaval. Jovenel Moise dans un tweet annonce qu’il s’adressera ce dimanche à la nation pour présenter au peuple ayitien le bilan de ses quatre ans au pouvoir. Parallèlement, le président du tiers du Senat Joseph Lambert soutient qu’il va également s’adresser à la nation ce dimanche. Par ailleurs, l’opposition crie haut et fort la fin du mandat de Jovenel Moise ce dimanche 7 février.

Continue Reading

Actualités

Le propriétaire du Supermarché « Sen Yo La » Jacques Pierre Matilus tué à Delmas 40b.

Published

on

By

Des hommes non identifiés et lourdement armés ont abattu, le propriétaire du mini market « Sen Yo La » à 40 B. Selon les témoins les hommes armés ont ordonné à l’homme d’affaires de monter à bord de leur véhicule aux fins de kidnapping, ce qu’il a refusé de faire.

Refusant de monté à bord d’un Nissan Patrol d’immatriculation Service de l’Etat, les hommes lourdement armés l’ont assassiné de plusieurs balles devant son mini market à Delmas 40B.

Signalons que, la victime a été un cadre au niveau du Ministère des Affaires Étrangères et des Cultes, et serait un potentiel candidat à la députation de l’Estère, sa ville natale. En réponse à cet acte jugé barbare les riverains ont entamé un mouvement de protestation dans la zone.

Continue Reading

LES PLUS LUS